The Moorish Wanderer

Lachgar-al’-opportuniste

Posted in Moroccan ‘Current’ News, Moroccanology, Polfiction by Zouhair ABH on January 19, 2010

Avant de commencer de chambrer Lachgar (gentiment, hein, l’homme est ministre maintenant, faut pas gâcher sa joie). Pour son double discours, quelques données à compiler. No offense aux militants de l’USFP, ce n’est pas personnel.

Driss Lachgar est avocat. En 2007, il ne réussit pas à se faire élire à la circonscription de Rabat-Chellah. A cette époque (et même actuellement), l’USFP vit une crise grave qui menace d’éclater –ou de faire éclater le Parti-. Lachgar se distingue très rapidement par un appel au retour de l’USFP au retour à l’opposition. Membre du Bureau Politique, il déclare par voie de presse que l’USFP ne peut pas s’allier avec le PJD. L’interview est même publiée sur le site de l’USFP, on y lit :

ALM : On parle de plus en plus de la possibilité d’une alliance entre l’USFP et le PJD. Qu’en est-il réellement ?
Driss Lachgar : Nos alliances sont claires et évidentes. Elles ne peuvent être possibles qu’avec la majorité gouvernementale. Le PJD fait partie de l’opposition et chacun de nous à un rôle différent à jouer. Il est de ce fait impossible, que ce soit pour le PJD ou pour l’USFP, qu’on travaille ensemble. Ceci est en fait inimaginable. Les bases d’une telle alliance sont inexistantes, sauf si l’un des deux partis change de positionnement.’ (La majorité gouvernementale, à l’époque se composait de l’Istiqlal, de l’USFP, le PPS, le RNI, le MTD (jusqu’en août 2009).

Lachgar se ravise, et participe même à une double entrevue avec Mustapha Ramid et le Journal Hebdomadaire. Les deux désignent un même adversaire quelques mois avant les Communales de Juin 2009, le PAM. Extrait :

En vérité, ce n’est pas un rapprochement électoraliste.[…] Je vais aller plus loin. Le rapprochement entre le PJD et l’USFP a commencé après 2007, sans rencontres ni réunions. Consultez le site de l’USFP et celui du PJD concernant l’évaluation des élections de 2007. Vous constaterez que les deux évaluations sont à peu près similaires. On aurait dit qu’elles ont été élaborées par une même commission. On y trouve les mêmes remarques sur le déroulement du scrutin, sur le rôle de l’administration, sur l’utilisation massive de l’argent et des notables. […]

Avant sa nomination, Lachgar était connu pour son attachement au retour de l’USFP à l’opposition. Plus maintenant, car ‘ce qui a changé, c’est que les élections ont transformé le paysage politique actuel, et tout acteur politique se doit de prendre en considération ces changements, et les intégrer dans son analyse, et dans ses positions.’ (Interview avec Alawsat)

La question qui se pose est : pourquoi tout ce tapage pour le retour à l’opposition ?

– une manière de dire au pouvoir : ‘wana, fin 7e9i ?’ (toute blague mise à part).

– un message du Makhzen au peuple marocain : ‘voyez, même les plus virulents de mes opposants finissent par passer le cou dans le collier -ou le joug- makhzénien’

– un changement réel et dramatique du Maroc, quelque chose comme la fameuse crise cardiaque des années 1980-1990, qui a obligé Lachgartor à se porter la rescousse ?

Quoi qu’il en soit, il est loin le temps du jeune et du vieux Lachgar…

One Response

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] – La seconde n’est tout simplement que la suite logique des fourberies de Lachgar, car en effet, il ne tient son ridicule poste ministériel que grâce aux dimensions […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: