The Moorish Wanderer

A Bright new old world, Part 1

Posted in Uncategorized by Zouhair ABH on July 31, 2009

Mea Culpa. L’article dans lequel je m’essayais à démontrer que malgré le discours officiel, rien -ou presque- n’a changé au Maroc. Quelques échos m’ont prouvé une chose : une certaine population s’accroche à ‘l’illusion du changement’ -par analogie avec l’illusion monétaire de Katona (1951) : l’idée selon laquelle l’illusion d’un changement est entretenue par ceux-là même qui souffrent de son absence réelle, mais -par opportunisme ou cécité- cherchent à se convaincre autrement.

A vrai dire, je suis aussi habilité à penser que les choses ont changé : au niveau micro économique (en l’occurrence, le ménage auquel je me rattache), je peux, en tant qu’agent, tomber dans l’illusion que les choses vont bien, que lhamdoullah, l’économie marocaine se développe… Pourtant (comme disait Desproges, ne mésestimons pas la conjonction ‘pourtant’… ) en reprenant les statistiques marocaines publiées par les organismes nationaux ou internationaux, et en les arrangeant en longues séries temporelles, l’interprétation est sans appel : le Maroc “n’avance ” pas. Pourquoi les guillemets ? parce que la notion même de croissance, de progrès, somme toutes positivistes, ne font pas partie des buts de notre économie. Il y a quelque chose que les techniciens de l’économie (et cela, je crois que les diplômés d’école d’Ingénieur ou de Commerce ont en commun) ne mesurent pas l’impact important qu’ont les institutions et les cultures sur le paradigme économique du système qu’ils gèrent ou contribuent à entretenir. Et j’aurai l’occasion de prouver que la stabilité des institutions entraîne une stabilité des comportements économiques (lesquels font que notre économie est instable). Pour plus de rigueur donc, je m’efforcerai d’établir un plan ou plutôt des axes généraux de réflexion.

Commençons par ce paragraphe tiré du CIA Factbook : “Moroccan economic policies brought macroeconomic stability to the country in the early 1990s but have not spurred growth sufficient to reduce unemployment – nearing 20% in urban areas – despite the Moroccan Government’s ongoing efforts to diversify the economy. Morocco’s GDP growth rose to 5.9% in 2008, with the economy recovering from a drought in 2007 that severely reduced agricultural output and necessitated wheat imports at rising world prices.[…]Morocco entered an Association Agreement with the EU and, in 2006, entered a Free Trade Agreement (FTA) with the US. Long-term challenges include improving education and job prospects for Morocco’s youth, and closing the income gap between the rich and the poor, which the government hopes to achieve by increasing tourist arrivals and boosting competitiveness in textiles”. En une phrase : le Maroc est encore en voie de lutte contre l’inégalité, l’amélioration de l’éducation, l’emploi etc, etc… 54 ans que ces objectifs sont officiellement déclarés prioritaires, et pourtant…

Dans cet Article, Alberto Chong and Mark Gradstein présentent un lien évident -sur la base d’un modèle théorique et les mesures économétriques- entre la qualité des institutions en place, et l’inégalité dans une économie donnée. Par chance -pour moi en tout cas- le Maroc figure dans leur panel, et croyez-moi, the picture is as bleak as I make out. Le premier graphe de cet article le prouve :

Inégalité_1

Le graphe au-dessus mesure le lien entre inégalité et qualité des institutions pendant les années 1980 (c’est-à-dre, à un moment où le régime se montrait extrêmement brutal, en même temps que la guerre au Sahara pesait lourd sur la distribution des revenus)

Inégalité_2

Le graphe ci-dessus montre une relative amélioration du lien, mais qui ne prouve pas nécessairement que l’inégalité a bien été réduite du 20% au Maroc, entre 1981 et 2000 (puisque la méthode utilisée est celle du Panel dynamique, où les variables sont cross-countries) le Maroc fait mieux que d’autres pays, mais a-t-on réellement réduit les inégalités ?

D’après le Haut Commissariat au Plan (qui ne supervise plus les Plans, ceux-ci ayant été abandonnés…Ô désespoir) a publié, il y a deux ans, le chiffre de 5300dhs de revenu moyen par ménage au Maroc pour l’année 2008. (en unités monétaires courantes, cela va de soit). la MAP reprend les grandes lignes de cette étude, qui obtient les résultats suivants : Il ressort de cette enquête, réalisée sur un échantillon de 7.200 ménages [qu’on suppose représentatifs, n’est-ce-pas ?], que près de 20% des ménages ont un revenu mensuel de moins de 1.930 dhs, 40% moins de 2.892 dhs, 60% moins de 4.227 dhs et 80% moins de 6.650 dhs. On peut en déduire sans grand risque de se tromper, que seuls 20% des Marocains disposent d’un revenu supérieur à 6650dhs. En supposant l’égalité entre revenu total et PIB, cela veut dire que moins de 7 millions de Marocains s’accaparent 60% des richesses crées au Maroc.  Une étude menée au début des années 1990 (avec des données des années 1980) montre que les deux derniers déciles de la population, s’accaparent un peu plus de 50% des revenus générés (avec une extrapolation raisonnable, le PIB). On a donc, vers la fin des années 1980, 20% des Marocains contrôlent près de 50%, pour 60% entre 2007 et 2008 : Appelez cela ce que vous voulez, mais pour moi, c’est une augmentation des inégalités. Il est facile de comprendre que la distribution des fruits de la croissance obéit à une logique très éloignée de celle du Welfare state…

Voilà donc pour la première partie, celle des inégalités : le Maroc a certes engagé des réformes pour combattre les fléaux handicapant son économie, mais ces mesures restent inefficaces, ce qui signifie que, pour toute création de richesse supplémentaire, le surplus -ou la distribution du taux de croissance marginal- est essentiellement affecté à ceux qui disposent déjà d’un capital de richesse important. Oui, l’inégalité, à défaut d’être stabilité, devient de plus en plus importante… Que dire ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: